( 18 juillet, 2018 )

MA, MA…

Je l’ai contemplée à midi,

La convoitant je me suis dit

Avant de la déshabiller :

Elle va encore m’émerveiller.

 -

Je l’ai caressée doucement

A la manière du vieil amant

Jouant à bien prendre son temps

Pour chaque jour vibrer autant.

 -

J’ai quémandé son réconfort,

Goûtant après tous mes efforts

A sa chaleur incomparable

Et ses parfums inénarrables.

Je l’ai aimée loin du logis

En lui confiant mes ennuis ;

Au fond, elle est ma seule amie

Pour me donner de l’énergie,

 -

Ma, ma…

Ma gamelle …

Pas de commentaires à “ MA, MA… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|