( 26 novembre, 2019 )

PAROLES DE CHANSONS

Amélie et Gaétan

Dans un p’tit village

Il y’avait Gaétan

Qui vivait son grand âge

Sur les bords de l’étang

Il disait toujours

« Les histoires d’amour

Ca n’m'intéresse plus

Je suis fichu »

 

Dans le p’tit village

S’installa Amélie

Et dans le voisinage

On la trouvait jolie

Elle disait toujours

« Les histoires d’amour

Après mon cher mari

C’est bien fini »

 

Pourtant le soleil

Le chant des oiseaux

Les couleurs du ciel

Mon Dieu c’est si beau

Dans le p’tit village

Sous le plus vieux platane

Chacun dans ses nuages

S’appuyait sur sa canne

Ils s’interpellèrent

Sans imaginer

Qu’ils pourraient refaire

Leur destinée

 

Dans le p’tit village

Ils ont discuté

Bien sûr du paysage

Mais comme leur cœur battait

Derrière leurs lunettes

La joie pétillait

Pas besoin d’Internet

Pour se lier

 

Vraiment le soleil

Le chant des oiseaux

Les couleurs du ciel

Mon Dieu c’est si beau

Dans le p’tit village

Ils n’se sont plus quittés

S’moquant des commérages

Riant des quolibets

Les cheveux de neige

Et le dos courbé

Curieux florilège

De leurs années

 

Dans le p’tit village

Un grand amour est né

Même si leur visage

S’est peu à peu fané

Ils courent les chemins

La main dans la main

Sur les bords de l’étang

Amélie Gaétan

 

Ils aiment le soleil

Le chant des oiseaux

Les couleurs du ciel

A deux, à deux c’est si beau…

( 18 juillet, 2018 )

Pour vous dire oui

Tu as mis ta robe blanche

Tu vas te marier

Tes dents sont aussi blanches

Que ta robe de mariée

 

Tu as mis partout des fleurs

On s’croit à Giverny

Tu as mis tout ton cœur

Pour que ce soit joli

 

Aujourd’hui c’est spécial

Avec l’homme idéal

Le rendez-vous est pris

Pour vous dire oui

 

Tu as tout vérifié

Pour quand vous reviendrez

Le champagne les p’tits fours

Tu as fait trois fois le tour

 

Le saumon le foie gras

Tu sais qu’ils aiment ça

Le chablis les langoustes

Les fauteuils et les poufs

 

Aujourd’hui c’est spécial

Avec l’homme idéal

Le rendez-vous est pris

Pour vous dire oui

 

Pour un jour de mariage

Tu as du cœur à l’ouvrage

Pendant que ton futur

Mari fait devanture

 

Faudrait qu’tu réfléchisses

Quand il est encore temps

Un époux qui t’néglige

Ce s’rait bien embêtant

 

Aujourd’hui c’est spécial

Avec l’homme idéal

Le rendez-vous est pris

Pour vous dire oui

 

C’est sûr je plaisantais

Tu es belle à croquer

Bien plus que Jean-François

Qui est plus petit que toi

 

En fait j’l'aime pas du tout

Mais ça j’peux pas t’le dire

Tu sais qu’je suis jaloux

C’est vrai c’est ça le pire

 

Tu as mis ta robe blanche

Tu n’l'as pas mise pour moi

Et même si ça m’dérange

Je suis heureux pour toi

 

Je suis heureux pour toi…

( 18 juillet, 2018 )

Dans le regard d’un enfant

Dans le regard d’un enfant

J’ai voyagé incognito

Assis sur un grand cerf-volant

J’ai parlé aux oiseaux

 

Dans le regard d’un enfant

J’ai visité le Far West

J’ai galopé par tous les temps

J’ai connu des princesses

 

J’ai vu des bonheurs

Des milliers

J’ai manqué l’heure

De travailler

J’ai bien compris qu’j’n’étais pas grand

Dans le regard d’un enfant

 

Dans le regard d’un enfant

Je suis parti dans la lumière

J’ai survolé les océans

Dans une montgolfière

 

Dans le regard d’un enfant

J’ai vu la peur de l’injustice

Les larmes qu’on retient longtemps

A cause d’un préjudice

 

J’ai vu des bonheurs

Des milliers

Quelques malheurs

A oublier

J’ai bien compris qu’j’n’étais pas grand

Dans le regard d’un enfant

 

J’ai vu l’soleil

Dans l’bleu du ciel

J’ai vu

 

Dans le regard d’un enfant

J’ai atterri sur ma cabane

J’ai attrapé des vers luisants

J’ai cueilli des gentianes

 

Dans le regard d’un enfant

J’ai retrouvé ma trottinette

J’ai rejoué avec le vent

J’ai cru en la planète

 

Dans le regard d’un enfant

J’ai vu

Dans le regard d’un enfant

Dans le regard d’un enfant

J’ai vu…

( 18 juillet, 2018 )

J’étais comme toi

P’tit bout de femme

Tu viens me dire

Que l’oiseau blanc

Doit s’envoler

Il est trop triste

Seul dans sa cage

Toi tu insistes

Pour sauver l’otage

 

Tu veux qu’il demeure libre

En restant tout en haut

Pour qu’on ne puisse plus l’emprisonner

 

Moi j’aime bien que tu parles de ça

Puisqu’à dix ans j’étais comme toi

 

P’tit bout de femme

Tu viens me dire

Que des enfants

Sont maltraités

Tu veux comprendre

Tous les mystères

Et sans attendre

Supprimer les guerres

 

Avec tes beaux yeux noirs

Tu redonnes de l’espoir

Aux gens tell’ment déçus

Qui’en avaient plus

 

Moi j’aime bien que tu parles de ça

Puisqu’à dix ans j’étais comme toi

 

P’tit bout de femme

Tu viens me dire

Qu’il y’a des pauvres

Qui meurent de faim

Tu te réclames

D’une justice

Pour toutes les femmes

Victimes de supplices

 

Avec ta voix de gosse

Tu décris les négoces

Que font certains

Pour s’en mettre plein les poches

 

Moi j’aime bien que tu parles de ça

A vingt cinq ans j’étais comme toi

 

P’tit bout de femme

J’voudrais te dire

T’as une belle âme

Ca t’fait souffrir

Il faut que tu rêves

Il faut que tu vives

Il faut que t’arrêtes

Tu n’es pas fautive

 

Petite fais attention

                                                                                                                 Prends plus de précautions

Mais je n’vais pas te donner de leçons

 

Moi j’aime bien que tu sois comme ça

Encore maint’nant je suis comme toi

 

P’tit bout de femme

Tu viens me dire

Que l’oiseau blanc

Doit s’envoler…

|